<H3><BR>Sérapias langue</H3> <i>(Serapias lingua)</i><br><br><br>Ce qui caractérise cette espèce c' est que le labelle se projette vers l' avant en se positionnant presqu' à l' horizontale.<BR>A sa partie inférieure, le casque laisse entrevoir la base du labelle et les  lobes secondaires qu' il emprisonne. <BR><BR>Apparition annuelle très irrégulière.<BR>Floraison en mai. <H3><BR>Sérapias langue</H3> <i>(Serapias lingua)</i><br><br><br>La bractée et le casque des fleurs sont fortement nervurés.<BR>Le labelle est veiné de rouge.
<BR><BR><BR>Floraison en mai. <H3><BR>Sérapias à petites fleurs</H3> <i>(Serapias parviflora)</i><br><br><br>Dans cette espèce le casque est généralement plus court que la bractée.<BR>Il enserre complètement les lobes secondaires du labelle et forme avec celui ci un angle dièdre aigu.
<BR><br><br>Elle fleurit en mai généralement en bordure des dépressions humides, à l' abri des saules nains. <H3><BR>Sérapias à petites fleurs</H3> <i>(Serapias parviflora)</i><br><br><br>Quelques plants plus isolés apparaissent certaines années sur la dune sèche.<BR>Le casque est vraiment très fermé dans cette variété. <H3><BR>Orchis pyramidal</H3> <i>(Anacamptis pyramidalis)</i><br><br><br>Plutôt rare sur le littoral, cette
orchidée fait des apparitions annuelles très irrégulières.<br><br>Elle fleurit sur la dune sèche début juin. <H3><BR>Liparis de Loesel</H3> <i>(Liparis loeselii)</i><br><br><br>C' est souvent le pied dans l' eau que pousse cette orchidée, parmi les roseaux ou les saules, sur un écrin de mousse.<br><br>Cette espèce rare, extrèmement protégée, fleurit en juin ou en tout début d'été dans certaines
dépressions humides. <H3><BR>Liparis de Loesel</H3> <i>(Liparis loeselii)</i><br><br><br>La fleur, toute petite, n' est pas très spectaculaire.<BR>Pas très photogénique, et généralement peu éclairée sous le couvert des saules, le Liparis ne tient pas la vedette dans les livres d' images sur cette flore. <H3><BR>Spiranthe d' été</H3> <i>(Spiranthes aestivalis)</i><br><br><br>Aussi discret que le Liparis, le Spiranthe d' été partage le même habitat dans les dépressions humides pas toujours très accessibles.<BR><BR><BR>Il fleurit en plein été, un peu après le liparis. <H3><BR>Spiranthe d' été</H3> <i>(Spiranthes aestivalis)</i><br><br><br><BR>Les fleurs se répartissent en hélice sur la hampe florale. <H3><BR>Spiranthe d' automne </H3><i>(Spiranthes spiralis)</i><br><br><br>Cette plante croît sur la dune sèche et
fait partie des orchidées à floraison tardive.<BR><BR>Très discrète par sa petite taille, elle fleurit fin août - début septembre. <H3><BR>Spiranthe d' automne </H3><i>(Spiranthes spiralis)</i><br><br><br>Sur la dune sèche à végétation rase, il faut vraiment la chercher pour remarquer cette orchidée.   <BR><BR>Comme le Spiranthe d' été, les fleurs se répartissent en hélice sur la hampe florale.<BR>Le sens d' enroulement semble indifférent et ne pas constituer un caractère spécifique à chaque variété. <H3><BR>Epipactis des marais</H3> <i>(Epipactis palustris)</i><br><br><br>La hampe florale de cette variété est généralement bien garnie de fleurs qui s' étagent jusqu' au sommet. <BR>Les stations présentes dans les dépressions humides de la dune comportent généralement une multitude de plants.<BR><BR><BR>Floraison fin mai et juin. <H3><BR>Epipactis des marais</H3> <i>(Epipactis palustris)</i><br><br><br> Le labelle d' un blanc pur conduit souvent à sa surexposition sur les clichés pris en fonctionnement automatique. <BR>Pour saisir les détails chiffonnés du labelle, il faut 'sacrifier' le pourpre sombre des sépales.<BR><BR><BR>Floraison fin mai et juin.<H3><BR>Listère à feuilles ovales</H3> <i>(Listera ovata)</i><br><br><br>Cette orchidée discrète par sa couleur, totalement verte, peut se confondre facilement avec le fond végétal qui l' entoure, ce qui rend sa détection aléatoire.<BR> Peu fréquente sur la dune, elle se rencontre fortuitement en recherchant d' autres espèces, en bordure des dépressions humides à l' abri des saules. <BR><BR>La floraison a lieu vers la fin avril.