<H3><BR>Ophrys abeille</H3><i>(Ophrys apifera)</i><br><br>Répandu sur tout le territoire, cet Ophrys représente pour de nombreux novices la figure emblématique de l' orchidée sauvage de nos régions. <H3><BR>Ophrys abeille</H3> <i>(Ophrys apifera var. trollii)</i><br><br>Cette variété se distingue par son labelle échancré terminé en pointe.<BR>Les pétales latéraux pratiquement inexistants se devinent à peine.<BR>Le lobe médian est étroit, les lobes latéraux nettement détachés.<BR>  Les sépales sont rabattus en arrière. <H3><BR>Ophrys abeille</H3> <i>(Ophrys apifera var. trollii)</i><br><br>Cette variété se distingue par son labelle étroit et allongé.<BR>On distingue à peine les pétales latéraux. <BR> Les sépales sont fortement rabattus en arrière. <H3><BR>Ophrys hybride abeille-araignée</H3> <i>(Ophrys apifera x passionis)</i><br><br>Les sépales couleur parme, la macule du labelle (dessin bordé d' un liséré blanc) et le petit appendice à l' extrémité du labelle caractérisent cet ophrys que l' on peut considérer comme un hybride des espèces voisines des lieux.  <H3><BR>Ophrys de la Passion</H3> <i>(Ophrys passionis)</i><br><br>Cette fleur représente la forme la plus communément rencontrée chez les Ophrys de la forme 'araignée'.<BR>Périanthe verdâtre, labelle brun velouté à un seul lobe convexe bordé d'une marge velue plus claire.<BR> Le dessin qui décore la partie centrale (la macule) lisse noir brillant ressemble à un caractère typographique.<H3><BR>Ophrys de la Passion</H3> <i>(Ophrys passionis)</i><br><br>Ici on distingue aisément les gibbosités latérales veloutées du labelle.<BR><BR><i>Ce caractère qui différencie plusieurs types de labelles chez les Ophrys de ce groupe pourrait constituer un élément notable de classification.</i> <H3><BR>Ophrys de la Passion</H3> <i>(Ophrys passionis)</i><br><br>Périanthe rose, bords très ondulés des pétales.<BR>Labelle rouge foncé, gibbosités latérales velues à peine marquées chez cet Ophrys. <H3><BR>Ophrys de la Passion</H3> <i>(Ophrys passionis)</i><br><br>Sépales rose pâle, pétales bordés de jaune dans cette variété. <H3><BR>Ophrys araignée</H3> <i>(Ophrys passionis x sphegodes ?)</i><BR><BR> Ici, il pourrait s'agir aussi d' une forme hybride chez les Ophrys. <H3><BR>Ophrys jaune</H3> <i>(Ophrys lutea)</i><BR><BR>La découverte de cet Ophrys fut fortuite et très inattendue pour notre région.<BR><BR><i><BR>Comme quoi, nul n' est à l' abri des accidents de parcours! Pas même la flore.<BR>Une immigrée méditerranéenne qui ne semble pas avoir fait souche en Bretagne.<BR>A moins que ...clandestinement ?<BR>
Ce qui renforce l' intérêt de la prospection.</i>